Fleurs fatales, la toute nouvelle collection de haute joaillerie de la célèbre maison  est une promenade dans un extraordinaire Jardin d’Eden où l’inconscient ne demande qu’à auréoler chaque parure d’un charme enivrant et de pouvoirs envoûtants.

Comme à son habitude, Boucheron a fait dans le grand art en réalisant cinq parures allégoriques de femmes fleurs, comprenant bagues, colliers et boucles d’oreilles, et racontant à leur manière cinq contes merveilleusement dangereux qu’il invite les femmes à interpréter selon leur sensibilité.

Il était donc une fois Botane autrement dit une jeune fille qui prenant la forme d’une pivoine parcourait le temps… Ici le joaillier l’a transformée en bouton, puis sur le point d’éclore et enfin en fleur épanouie aux pistils mobiles, sertie de diamants et  d’émeraudes.

Catherine, la digitale pourpre à longs calices (dont la véritable fleur sécrète un poison fatal) entièrement pavée de rubis et saphirs dans un dégradé de mauve, de rose et de carmin est un clin d’.il à Catherine La Voisin, célèbre empoisonneuse du XVIIè siècle qui l’utilisait pour préparer philtres et élixirs.

Cuca India rappelle la légende bolivienne dont la belle libertine éponyme serait à l’origine de la pousse des arbustes de coca et que Boucheron a cristallisé ici en feuilles de laque brillante autour d’un serpent et de fleurs en émeraudes et diamants jaunes, cognac et blanc montées sur trembleuses, pour s’agiter au moindre mouvement.

Tulipa, toute habillée de saphirs jaunes et mauves, de diamants et d’émeraudes et annonciatrice des amours mortes,  conte l’aventure d’une jeune fille transformée en tulipe pour échapper au dieu de l’automne.

Quant à Viviana, nom donné au buisson d’aubépine en or jaune serti de diamants roses blanc set blancs, d’émeraudes et de framboises en grenat sculpté, elle est là pour rappeler comment la fée Viviane, dans la forêt de Brocéliande emprisonna de ses sortilèges, Merlin l’Enchanteur.

Des héroïnes du temps passé et à venir dont les pouvoirs mystérieux les font comparer à des fleurs du mal empreintes d’une poésie toute baudelairienne. Des fleurs chargées d’un charme romantique que le joaillier a souligné d’or noirci  sur les tiges serties d’émeraudes, non  pour en révéler davantage la facette sombre des femmes qu’elles incarnent (quoi que !) mais pour donner à chaque bijou cet aspect vieilli que l’on retrouve sur les pièces anciennes montées jadis sur argent.

Ces bijoux fleurs étincelants d’un réalisme digne de Buffon qui célèbrent la femme dangereuse, gardent pourtant cette étonnante modernité  due à la taille des pierres d’aujourd’hui, leurs couleurs, leur éclat. Une modernité que le joaillier a su joliment allier à la féminité et au spectaculaire en les parant de pierres exceptionnelles de plusieurs dizaines de carats et en permettant à certains de se métamorphoser tel ce collier en quatre bijoux distincts dans la plus pure tradition des joyaux du début du siècle dernier, mais entièrement revisitée.

        BOTANE

Bague en or blanc sertie d’un diamant taille coussin (environ 2 carats), de diamants jaunes, roses et blancs et d’émeraudes

Pendants d’oreilles en or blanc sertis de deux diamants ronds (environ 1.6 carat chacun), de diamants jaunes, roses et blancs et de diamants

         CUCA INDIA

Bague en or blanc sertie d’une émeraude taille poire (environ 3.7 carats), de diamants jaunes et blancs et d’émeraudes

Pendants d’oreilles en or blanc sertis d’un diamant jaune taille poire (environ 4 carats), d’une émeraude taille poire (environ 3.5 carats), de diamants et d’émeraudes

         VIVIANA

Bague en or blanc, or jaune et or vert sertie d’un grenat (environ 3.8 carats), de diamants jaunes, roses et blancs et d’émeraudes

Pendants d’oreilles en or blanc, or jaune et or vert sertis  de deux grenats (environ 6 carats chacun), de diamants roses et blancs et d’émeraudes

        TULIPA

Bague en or blanc sertie d’un saphir ovale (environ 4.5 carats), de saphirs jaunes, violets et bleus, de diamants et d’émeraudes

Pendants d’oreilles en or blanc sertis de saphirs ovales (environ 5 carats chacun), de saphirs jaunes, violets et bleus, de diamants et d’émeraudes

         CATHERINE

Bague en or noir sertie d’un saphir rose ovale (environ 3.8 carats), de saphirs roses et bleus, de rubis et d’émeraudes