Le week-end dernier je suis allée faire un tour à Orhopa, le salon professionnel pour les industries horlogerie, bijouterie, joaillerie, argent, mode et griffes qui s’est tenu au Parc Floral du Bois de Vincennes. J’ai découvert de nouveaux créateurs et j’ai flashé sur quelques nouveautés

Rita Holanda. Cette créatrice (Brésilienne) et son mari (Français), basés en Espagne proposent des bijoux très particuliers constitués d’herbe dorée. Oui des vrais brins d’herbe, 100 % naturels, qui ressemblent à des fils d’or, poussent au Brésil dans un endroit très protégé et ne peuvent être exportés de leur pays d’origine que si ils ont déjà été tressés sur place. Rita en a donc fait des bracelets, des pendentifs, des broches qu’elle a liés de fils d’or très fins (18 carats cette fois). Pour ma part, je n’avais jamais rien vu de semblable. L’autre collection  de Rita Holanda en or et galuchat inspirée des toiles de Miro est elle aussi très originale !

Sophie Yschard est une jeune créatrice qui se lance sous la marque Lust Eyes avec une ligne de bijoux en or intéressants. Déclaration est sa première collection qui revisite la plaque militaire de GI. Transformé et détourné, perçé de messages et de lettres, cet accessoire masculin devient ludique et hyper féminin. Sophie Yschard aimerait bien trouver des distributeurs, à bon entendeur….

Tahizea  la jeune marque de Tahiti a su se renouveler en proposant de nouveaux bijoux en argent rhodié, nacre et perles noires, empreints de la culture polynésienne. On y retrouve tout plein de motifs tribaux ou inspirés de statues divines anciennes de Tahiti. Dommage qu’il n’y ait rien en or  🙁

Trollbeads est une marque danoise qui a imaginé un concept de bracelets et colliers interchangeables à base de perles (de verre de Murano). C’est astucieux, joli et personnalisable à l’infini. Ces perles sont également proposées en or, d’eau douce et de diamants. Si les perles en verre de Murano sont vendues 25 € en moyenne (il en existe des centaines de différentes) les perles en argent et or sont entre 83 € et 440 €. On les trouve dans plus de 2 000 points de vente dans le monde dont une dizaine seulement pour le moment en France.

Pixi (la maison française créatrice de figurines de collection) s’est associée au joaillier designer Romain Saide, pour créer un département bijoux. Ainsi est née Pixi Bijoux qui propose, en or et en argent des pendentifs et des breloques autour de l’univers de ses héros récurrents. Pour l’instant c’est Betty Boop et Barbapapa qui ont été choisis et les bijoux sont plutôt réussis.

Les Années Folles. Au c.ur du salon, le Pavillon de French Spirit a révélé les bijoutiers créateurs gagnants du jeu concours organisé par Sylvie Chapuzet et parrainé par Swarovski Elements. (voir l’article Qui veut Gagner des Bijoux). Parmi les bijoux les plus plébiscités des internautes, le premier prix dans la catégorie Bijou de création est revenu à la marque Gay Frères, le premier prix du Bijou de l’Année a été décerné à Joelli et le premier prix Bijou Coup de C.ur à Or Diffusion. La remise des prix a eu lieu lundi 8 septembre, à Paris au Barlotti, lors d’une grande soirée à laquelle étaient invités les professionnels de la joaillerie et les journalistes spécialisés.

Les internautes qui ont participé au jeu-concours, pourront, dès la semaine prochaine voir s’ils font partie des gagnants, en se rendant sur le site www.french-spirit.com