Comme elle sait si bien le faire, Victoire de Castellane nous a une fois de plus éblouis.

Dans le parc du Musée Rodin où était présentée hier soir à la presse sa nouvelle collection Dior haute joaillerie, la créatrice fidèle au jardin extraordinaire d’or et de pierres précieuses qu’elle cultive depuis 1998 a livré une nouvelle moisson de beauté et de poésie.

Douze roses uniques -chacune ayant nécessité plusieurs centaines d’heures de travail et de véritables prouesses techniques- métaphores de jeunes filles en fleurs se rendant au bal. Douze incroyables et merveilleux bijoux (7 bagues, 2 colliers et 3 paires de boucles d’oreilles) utilisant la palette complète des plus belles pierres fines et précieuses dans de subtils camaïeux.