Dans la haute-joaillerie, la maison Chanel règne sur les étoiles. En témoigne cette fois encore  les quelques pièces que l’on a pu découvrir durant la semaine de la mode -prémices des 80 parures qui seront présentées en juillet prochain pour le 80ème anniversaire de la collection de bijoux en diamants créée par Gabrielle Chanel en 1932.

La plupart des 80 pièces de haute joaillerie de cette future collection (actuellement en cours de fabrication dans les ateliers parisiens) intitulée «1932» sont inspirées des motifs et symboles chers à la grande couturière. Et parmi les merveilles dévoilées en avant-première cette semaine, on a pu découvrir  le collier Étoile Filante autrement dit  une cascade de chaines formées de diamants baguettes retenue par une étoile de diamant  détachable pouvant être portée en broche. Ou encore la broche Céleste, une résille d’étoiles de diamants et d’anneaux concentriques sertis de brillants s’enroulant autour d’une perle de culture baroque d’Australie, d’un volume exceptionnel de 79 carats. évoquant les mécanismes d’un système planétaire. Et pour la première fois dans l’histoire de Chanel Joaillerie, a été créée une tiare surmontée d’étoiles de diamants, un bijou inspiré par une photo retrouvée lors de la fameuse exposition des Années Folles.
Rappelons qu’en 1932 Mademoiselle Chanel  exposa sa première collection de joaillerie, un événement  photographié par André Kertész pour le Vogue Paris.

Une couturière se mettait à créer des bijoux en diamants ? Quelle audace ! L’exposition fit scandale et Gabrielle Chanel fut obligée de dessertir les parures en diamants et de renoncer à devenir joaillière. De cette époque, il ne subsiste aujourd’hui que deux bijoux originaux.

En 1993, soit 61 ans plus tard, la maison Chanel Joaillerie était créée place Vendôme. Depuis, les bijoux sans cesse renouvelés rendent hommage à la première et unique collection dessinée parMademoiselle Chanel ou déclinent  des thèmes chers à la couturière, en restant fidèles à son esprit.